Les mamans parfaites existent-elles ?

Dernier article de la série pour aujourd’hui et ensuite, je retourne à mon travail d’enseignante (accessoirement, mes copies !) : c’est un petit coup de g**** par rapport à l’image véhiculée de certaines mamans sur les réseaux sociaux. Ces mamans qui se veulent parfaites, qui font de belles mises en scène dans leurs photos Facebook, Insta’ ou encore Snapchat, qui se font “mousser” alors qu’en fait, il n’en est rien ! Malheureusement, on est en train de véhiculer une image de la maman parfaite qui tout sait faire à la fois concilier vie professionnelle, vie privée, mari et enfants, aller au sport, faire du shopping en mode nickel des pieds à la tête bref, on est loin de la réalité ! Mais on se l’avoue, on a toujours envie de faire mieux que telle ou telle maman vue sur tel site, tel blog ou tel réseau social ; on a cette pression au quotidien qui fait que … oui, il faut se dépasser ! Moi, j’ai décidé d’en rire, de vous montrer qu’en fait, c’est beau sur le “papier” (ou sur la toile) mais que dans la réalité … elles sont comme vous et moi et ça, c’est rassurant !

L’image de la mère parfaite sur les réseaux sociaux : 

  • être nickel du matin au soir (coiffure, maquillage de star, tenue vestimentaire …)ce malgré la course effrénée que toute maman connaît chaque jour (déposer les enfants à l’école, chez la nounou, aller au travail, faire quelques courses, gérer les réunions etc.)

La réalité : soit elle se lève à 4h ou 5h du mat’ pour pouvoir faire tout ça, soit elle fait partie de ces femmes qui, concrètement, font un enfant et n’assument pas le fait d’être devenue mère. On opte de plus en plus pour des services pour s’occuper des enfants : on veut un enfant oui, mais pas à n’importe quel prix ! On y peut rien ; la société est ainsi faite. Je vais vous donner quelques exemples concrets. On veut continuer à dormir 12h par nuit et donc si bébé ne fait pas tout de suite ses nuits, on engage quelqu’un pour se lever à notre place (étant maman de gros dormeurs je n’ai pas à me prononcer car je ne suis pas objective mais quand même les filles, ça ne vous choque pas de payer quelqu’un ça ?). On veut aussi continuer à garder sa taille de guêpe et rentrer dans son 36 ; là encore, je ne suis pas objective car j’y suis passée et que c’est vraiment la chose que j’ai le plus de mal à accepter. Je n’ai plus le temps d’aller au sport et ça me désole car j’en faisais beaucoup avant mais quand je vois toutes ces hystériques qui refusent de prendre le moindre kilo enceinte, qui courent comme des cinglées, qui font un régime même et ces mamans qui pleurent devant un miroir parce qu’elles ont des hanches plus marquées bon … malheureusement les filles, il faut encaisser (même si c’est dur) et comprendre qu’un bébé était logé dans ce petit ventre aujourd’hui bien flasque (allez, on se l’avoue on est entre filles !). Quand je regarde mes fils, je me dis que oui j’ai changé, que je n’aurais plus jamais le même corps qu’avant (ou peut-être si je fais 6h de sport par semaine et encore ….) mais c’était pour la bonne cause ! Puis ça, on le sait avant de tomber enceinte alors arrêtons d’être hypocrites et assumons !

  • porter des talons hauts peu importe les circonstances

La réalité : on est toutes les mêmes ; quand on est maman, on court après le temps (et les enfants), on court avec la poussette, on court attraper un bus ou un métro, on court toute la journée et on se dit que 24h c’est bien peu alors, on oublie les hauts talons (je suis admirative vis-à-vis des mamans qui font tout en talons toutefois) et on les troque pour des baskets de compét’ type New Balance très confortables. C’est tendance actuellement alors même chose, on assume et on les choisit bien ! Les talons seront réservés au petit restaurant en amoureux ou aux grands événements.

  • elles font des plats cuisinés de dingue ou des gâteaux de pâtissier dignes des grands restaurants

La réalité : soit elles ont la chance (comme moi) d’avoir un Monsieur qui cuisine très bien, soit elles ont les moyens d’avoir un chef à domicile (ça existe !), soit elles sont vraiment très fortes ! Sans caricaturer, je vois de nombreux posts sur Insta’ concernant des gâteaux réalisés par des mamans et leurs enfants et c’est vraiment impressionnant d’arriver à faire un Wedding cake avec des bouts de choux de 2 et 5 ans. Donnez-moi la recette car mon dernier atelier cuisine avec Gabriel m’a valu des cookies tous plats ^^

  • Elles clament haut et fort que mettre un enfant devant la télévision avant 6 ans est une hérésie

La réalité : mais elles le font et évidemment, elles ne font pas une photo pour immortaliser la chose ! Parce qu’il y a des fois où on a besoin de faire quelque chose en particulier (ménage, travail etc.) de prendre un peu de temps pour soi (et uniquement soi, le temps d’un café ou d’une pause goûter par exemple), de décompresser, de partager (je regarde parfois les Disney avec Gabriel)… alors oui, on allume la télévision et on met un petit dessin animé à notre enfant. Encore une fois, on peut assumer car on le fait toutes plus ou moins. Il y a juste des petites règles à respecter concernant les écrans mais je pense que vous les connaissez déjà 😉

 

J’ai encore quelques exemples sous le coude mais je pense que ça devrait suffir ; je crois que vous avez eu votre dose 😀 Petit message donc à toutes les mamans que je connais : méfiez-vous de ce que vous voyez sur la toile, sur Snap et Instagram en particulier et dîtes vous bien que vous êtes toutes, à votre manière, des wonderwomen ! Aucune maman n’est parfaite ; on fait du mieux que l’on peut et c’est déjà pas mal !

← Article précédent

Etre parents

Article suivant →

Cartable au dos

Écrit par Alizée

Le journal de bord et les confessions d'une jeune maman qui aime écrire et partager son quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *