En Bretagne à quatre

En cette période estivale (et sous cette forte chaleur), je vous raconte nos dernières vacances en Bretagne et plus précisément à Concarneau.

Nous sommes partis dans la période “idéale” c’est-à-dire avant tout le monde ! J’ai profité de mon congé maternité car étant enseignante, je ne peux jamais me permettre de partir la dernière semaine de juin … les avantages sont nombreux et je crois bien que beaucoup de mamans iront dans mon sens : les locations sont moins chères (oui, on ne va pas se le cacher !), il y a moins de monde sur les routes, dans les campings, sur les plages et on est donc bien plus tranquille ! Je supporte de moins en moins bien la foule allez savoir pourquoi !

J’ai bien évidemment eu plus de temps pour préparer notre voyage : valises, linge, affaires de plage, nécessaire à bébé … on était encore bien chargé ! Je n’arrive pas à partir “léger” et j’en rejoins certaines qui expliquaient ce “problème” sur Instagram il y a quelques jours ! Je prends toujours “trop” surtout concernant les enfants car un accident (tomber sur les fesses, fruit ou glace qui coule, vomi ou ….je vous passe les détails) est vite arrivé ! En Bretagne, on ne sait pas à quoi s’attendre avec le temps et à la réflexion, j’ai vraiment bien fait de prendre plusieurs affaires 🙂

Nous avons donc pris la route un samedi matin vers 7h : l’avantage de la Bretagne ; ce n’est pas loin de la Normandie ! La route s’est bien faite malgré une chaleur écrasante … on remerciera celui (ou celle) qui a inventé la clim’ !

Nous avions réservé un mobil home confortable dans un camping sur les hauteurs de Concarneau ; c’était juste magnifique ! Peu de monde au camping à part quelques étrangers ; le top ! L’arrivée a été pourtant “désastreuse” : Gabriel était fatigué, il râlait, il avait chaud (comme nous en fait !) et il avait clairement oublié ce qu’était le mot “propreté” (encore une fois, j’évite les détails) … Charles était aussi fatigué, perturbé par les changements et il a fait une réaction à la chaleur : plein de petits boutons rouges et des plaques atroces … bref, on avait juste hâte que les températures baissent ! On a aussi connu la galère des courses car oui il faut tout de même cuisiner ! On avait juste hâte de se coucher ce soir là.

Les vacances ont enfin commencé le lendemain et on avait vite oublié les petits “tracas” de la veille. Comme à chaque voyage, je vais à l’Office du tourisme le deuxième jour pour me renseigner sur ce que l’on peut faire dans la région et j’élabore ensuite un “planning” des diverses sorties suivant la météo. A savoir que quand on est parent, on organise ses vacances en fonction de ses enfants et de leurs “envies” : Gabriel adore les poissons et j’ai donc cherché plusieurs aquariums et marinariums à visiter. Quant aux promenades, j’ai regardé si on devait prendre le porte-bébé ou non. La pêche aux crabes dans les rochers à marée basse en poussette c’est impossible ! Question de bon sens 😉 Oui, elles sont loin nos vacances en duo avec Monsieur où on n’avait que nous à penser ahahah …

Quand on a des enfants à bas âge, on s’adapte tout le temps ! C’était une toute nouvelle organisation et les premiers jours, on était littéralement rincé, parfois même découragé (je parle pour moi car Monsieur a un sang froid et un optimisme fou) ! Tout doit être pensé, réglé en amont : par exemple, on allait à la piscine à quatre mais il fallait absolument de l’ombre pour Charles ; de même, quand l’un allait dans l’eau avec Gabriel l’autre restait sur un transat. A la plage, c’était compliqué avec le tout petit sauf si on y allait tôt le matin. En fait, il fallait être aussi deux fois plus vigilants ! Et ne rien oublier … comme l’un des doudous ou le sac à langer avec plusieurs dosettes de lait ! On ne sait pas à quelle heure on peut rentrer au camping s’il y a un imprévu …Il faut être équipé face au soleil mais aussi face à la pluie (on a essuyé deux jours de déluge). Et avoir des idées !

Quand je vois les photos et les souvenirs que mes fils auront (même si Charles est tout petit), je me dis qu’on a bien fait de “relever” le défi ! Car oui, pour pas mal de personnes, de mamans comme moi, c’était un défi de partir en vacances moins de deux mois après l’accouchement et surtout avec deux enfants en bas âge dont l’un en pleine période du “non”, du “j’ai pas envie” , des crises pour rien et de l’acquisition de la propreté. Mais finalement, quand on est parent, on ne retient que le meilleur avec ses enfants : des sourires complices entre frères, des échanges heureux, des câlins, des “je t’aime”, des yeux qui brillent quand on les gâte (la visite d’Océanopolis pour Gabriel a été un véritable émerveillement), les nombreux plongeons dans la piscine du camping, les “trésors” ramassés le soir à marée basse … Partir en vacances avec nos deux moussaillons ne me fait plus “peur” car je connais maintenant l’organisation à avoir … je vous ai épargné quelques détails histoire qu’il y ait encore du suspens pour les jeunes parents qui n’ont encore qu’un bout de chou 😀

Pour ceux et celles qui veulent aller visiter la Bretagne et plus précisément Concarneau , c’est un endroit magnifique avec plusieurs activités à faire et même aux alentours : visite du marinarium en plein centre ville très typique, promenade en bateau et pêche en mer, visite d’Océanopolis à Brest (un grand aquarium où on passe facilement une journée ; les enfants sont ravis car il y a beaucoup d’espèces à observer !), visite du centre ville de Quimper et de la cidrerie familiale “Kerne” (vous pouvez y aller les yeux fermés, nous avons acheté notre cidre là-bas pour le baptême de Charles et tout le monde était ravi !)… et il y a aussi la pêche aux crabes à marée basse, la recherche de coquillages dans les rochers (autant vous dire qu’il y en a un qui était ravi surtout quand son père lui a acheté l’équipement pour mettre ses précieuses trouvailles) ! Quant aux restaurants, j’ai beaucoup de bonnes adresses alors n’hésitez pas à me contacter sur les réseaux sociaux pour plus d’infos ! On s’est régalé avec les nombreuses crêpes bretonnes et le kouign-amann 🙂

Un joli voyage avec mes fils que je n’oublierai pas ! Je pense déjà au prochain même s’il sera en décembre ; cette fois-ci, nous repartons à l’étranger, en Allemagne pour les traditionnels marchés de Noël !

← Article précédent

Anecdotes de parents

Article suivant →

Nouvelle vie à quatre

Écrit par Alizée

Le journal de bord et les confessions d'une jeune maman qui aime écrire et partager son quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *