Une belle surprise !

De retour sur le blog pour vous raconter plein de belles choses et vous annoncer une surprise ! Certaines ont pu le découvrir via ma page Facebook et mon compte Instagram alors je ne fais pas durer le suspens plus longtemps : j’attends un heureux événement pour fin mai 2018 ! Si, si ! Nous l’avons appris mi-septembre car j’ai fait un test de grossesse le jour de l’anniversaire de baby chou. Et c’était bien évidemment positif ! 🙂 Allez, je vous raconte tout sur cette belle nouvelle !

  • Grossesse attendue/désirée/programmée ? 

C’est une grossesse qui n’étai pas programmée (j’ai personnellement horreur des grossesse programmées ! Je trouve que l’on gâche un peu le moment de la surprise et que la “magie” n’existe plus vraiment mais après, c’est un avis personnel) mais désirée ! Avec Monsieur, nous ne l’attendions pas si tôt car nous sommes dans un projet immobilier depuis mai 2017 (qui traîne !) et nous serons en plein déménagement en janvier ; nous voulions attendre d’être bien installés pour envisager un deuxième bébé. Mais voilà baby chou 2 avait décidé de s’installer plus tôt que prévu ! J’avais un retard de règles de 4 jours mais je me disais ” oh ce n’est rien ! Ça peut arriver !” et puis je calculais car j’avais des cycles réguliers et je ne prenais plus de contraception depuis la naissance de Gabriel car j’étais beaucoup mieux sans (je dois l’avouer !). Donc je calculais et mes calculs avaient toujours été fiables, jusqu’à ce jour …. il m’est arrivé la même chose que pour Gabriel ; le petit œuf s’est installé sans demander son reste et a défié les lois du calcul. Bref, j’ai fait un test le soir de l’anniversaire de Baby Chou et il était positif ! Je n’en revenais pas, j’étais toute excitée, je me suis dit longtemps “c’est pas croyable, j’avais pourtant calculer, c’est bizarre” (bah oui ma petite dame le corps d’une femme fonctionne un peu comme il veut parfois !). J’étais dans la salle de bain, assise par terre, et Monsieur dans le lit en train de bouqiner. Je me suis dit que cette fois, j’évitais l’annonce surprise pourrie : ” P***** je suis enceinte, comment c’est possible ?” avec un mélange savamment dosée de mine heureuse/dépitée/paniquée/bouleversée parce que le bébé n’était pas prévu pour tout de suite. Surtout que mon Monsieur m’a longtemps reproché cette annonce que je lui avais faite pour Gabriel un mardi matin de bonne heure … bref, je me suis dit que là, je n’avais pas le droit à l’erreur ! Alors j’ai joué mon grand numéro de fille énervée : ” Pfff tu m’étonnes que ces tests n’étaient pas chers, ils ne fonctionnent pas, j’en referai un demain matin”. Il ne s’est pas posé plus de questions et on s’est endormi (moi, j’ai compté les moutons parce que j’étais tellement excitée comme une puce que je n’arrivais pas à fermer l’œil). Bon, je précise qu’entre temps je suis descendue à la cuisine vite fait  incognito pour appeler ma meilleure amie et lui annoncer la bonne nouvelle ! J’ai prétexté un petit creux …

  • L’annonce au papa 

Je ne sais pas pourquoi mais comme toutes les filles et futures mamans qui se respectent, j’ai fait 2/3 tests de grossesse dans le doute avant d’officialiser avec la prise de sang prescrite par le médecin. Oui, j’étais bien enceinte d’environ 3 semaines ! Et malheureusement, je n’étais pas non plus immunisée contre la toxoplasmose (comme pour ma précédente grossesse). Adieu donc la viande saignante que j’adore par-dessus tout, adieu la charcuterie, le pâté (pas tout à fait …), les fromages au lait cru (le comté…), les fruits et légumes non lavés, les sushis (oh my god !) et autres délicatesses du quotidien. Adieu le champagne à Noël (je n’avais qu’à bien calculer après tout !), le saumon fumé, certains fruits de mer … j’ai tout de suite pensé que j’allais ressembler à une belle baleine le jour de la Saint-Valentin, de mes 28 ans mais aussi le soir de la remise de diplôme de Monsieur ! N’importe quoi ! Pour revenir à l’annonce que je devais faire au papa, il me fallait ruser d’inventivité. J’ai trouvé une créatrice au top via Instagram qui proposait des puzzles à reconstituer avec des messages d’annonce de grossesse, des cartes à gratter ou à découvrir. J’ai saisi l’occasion et j’ai commandé les deux. J’ai tout fait livrer au bureau de Monsieur. Et (c’était là le plus difficile), j’ai attendu une semaine … c’est long, difficile surtout quand vos amis vous ont programmé depuis un an une soirée dégustation de vin de 4h ! La panique totale ! Comment pouvais-je faire ?! Je crois que ça a été l’une des soirées les plus longues de ma vie : j’ai dû faire semblant de boire du vin (environ 7 verres proposés ; je remercie le Dieu du crachoir !) et surtout, j’avais une faim terrible ! Les nausées commençaient à arriver et malheureusement, j’étais rincée. L’arrivée du plateau de fromage au lait cru, du pâté et du jambon cru m’a achevée … et j’ai succombé ! Mon médecin n’en saura rien ! Vous l’aurez compris, cette semaine fut interminable pour moi et ça me démangeait de l’avouer à Monsieur. Lui, il n’avait aucun soupçon alors que franchement, je n’ai pas été aidée : j’ai téléchargé des applications de grossesse et comme par hasard, elles se sont installées sur l’Iphone de mon chéri (merci le Icloud !). J’ai dû prétexter que c’était un bug, que je n’avais pas téléchargé ça… j’étais peu crédible et je pense que j’ai vraiment un Monsieur très naïf ! Une chance !

Je n’avais donc aucune nouvelle de l’arrivée de la fameuse enveloppe au bureau et les jours défilaient … j’ai décidé de l’appeler un mardi matin craignant que l’enveloppe ait été filtrée et jetée à la poubelle. Il n’arrivait pas à réaliser, il était très heureux (il m’avouera plus tard qu’il a versé une petite larme quand il s’est retrouvé seul dans son bureau). Il ne s’est douté de rien et franchement, il n’y croyait pas : “A chaque fois que tu as un retard, tu me dis que tu es enceinte alors sincèrement maintenant je n’y crois plus !”. Oui chéri, je suis comme toutes les filles complètement paranos ! Mais là, je suis réellement, indubitablement enceinte ! Bref, j’ai gardé précieusement le puzzle et la petite carte à découvrir et je les ai placés dans une boîte à souvenirs que je donnerai plus tard à baby chou 2.

  • La suite des aventures et l’annonce aux proches 

Certaines n’arriveront pas à garder leur secret bien longtemps mais me concernant, je suis assez superstitieuse et vu ma précédente grossesse, j’ai préféré tenir ma langue jusqu’au troisième mois histoire d’être sûre. Toutefois, nous l’avons dit à Gabriel ! Il est encore petit pour comprendre mais je pense qu’il fallait le mettre dans la confidence. Nous avons fait une échographie de datation (ouf ! il n’y avait qu’un petit sac ! Je pensais être enceinte de jumeaux et c’était ma crainte !) où nous avons entendu le petit cœur pour la première fois (moment magique !) et l’échographie du premier trimestre a suivi. J’ai redouté cette fameuse échographie : je ne voulais plus entendre parler de la clarté nucale qui a littéralement bouleversé ma première grossesse et qui a conduit à l’amniocentèse et à des semaines interminables de doutes et d’inquiétudes jusqu’à l’annonce des résultats finaux. Je suis donc arrivée à cette écho’ en stress total. Je n’avais qu’une hâte ; que ça se termine ! C’est étrange mais c’est comme ça … Tout était pourtant parfait mais la sage-femme n’arrivait pas à prendre cette fameuse mesure car bébé n’était pas bien placé. Je crois qu’il a entendu notre message … Après plusieurs tentatives, le verdict tombe : la clarté nucale est très bonne. Ouf ! Je soupire de soulagement et je commence vraiment à me relaxer en voyant bébé gigoter à l’écran. Toutefois, je n’ai pas terminé l’écho’ tranquille car la sage-femme me demande subitement si j’ai eu des saignements. Je lui réponds que non. Je vois son air inquiet. Elle me dit que tout va bien mais que j’ai un hématome sur l’utérus avec un décollement du pôle inférieur de l’œuf. Je dois relativiser car je n’ai aucun saignement et c’est bon signe ! Je repars donc de la maternité confiante et soulagée.

Cependant, j’étais loin d’imaginer la suite des aventures. Cinq jours après, je pars aux urgences car je perds du sang. On me dit que ce n’est rien si c’est ponctuel et je repars chez moi. J’y retourne une puis deux fois la semaine suivante car j’ai des douleurs dans le bas ventre. Je suis morte d’inquiétude et fatiguée. Monsieur m’accompagne et nous sommes reçus par un obstétricien qui nous fait une échographie plus poussée : l’hématome est bien là mais le placenta n’a pas bougé. Il me dit que cet hématome peut se résorber avec du repos ; je suis donc arrêtée. Difficile d’accepter l’idée car je culpabilise beaucoup vis-à-vis de mes élèves qui vont se retrouver sans cours de français. La conscience professionnelle, que voulez-vous … Je commence à me faire une raison et je m’oblige à me reposer et à rester allongée au moins 4/5 jours. Echographie de contrôle une semaine après : l’hématome s’est un peu résorbé et je n’ai plus de saignements mais le médecin craint une infection qui pourrait “s’attaquer” aux parois et entraîner une perte du liquide amniotique ; je vous laisse deviner qu’à ce stade de la grossesse, ce n’est pas bon … il me conseille encore le repos jusque début janvier. Me voilà donc arrêtée et remplacée auprès de mes élèves (cette annonce fut un soulagement). Je suis donc un peu plus confiante et je relativise beaucoup mieux. Je fais toutefois de l’hypotension (chute de tension importante) actuellement qui m’oblige à être vraiment vigilante quand je pars quelque part. Une grossesse de rêve moi je vous le dis ! J’espère que les problèmes vont se dissiper au fil des mois mais j’appréhende un peu quand même la reprise du travail avec les nombreuses heures de cours debout (oui, je ne peux pas faire cours assise c’est comme ça) mais aussi les trajets en voiture entre mes deux établissements et surtout, la fatigue. J’ai été vraiment malade au tout début de ma grossesse : des nausées le matin et le soir puis toute la journée (horrible!). J’ai essayé toutes les “astuces” mais il n’y avait que les chewing-gums à la menthe qui calmaient un peu. J’étais très fatiguée, je n’arrivais plus à me lever le matin bref, j’étais sur les rotules. J’ai beaucoup forcé et je crois que ça a joué au niveau de l’hématome. Alors maintenant, je suis les recommandations du médecin, je m’écoute (étonnant pour une femme enceinte non ?!) et je fais attention pour préserver mon bébé.

Ah oui je ne vous ai pas dit ! On l’a annoncé à nos proches entre temps après l’échographie du premier trimestre avec des petites cartes à gratter pour la famille (toujours des créations d’Oricamille) et un message sur les réseaux sociaux avec une photographie de Gabriel tenant une carte “Grand-frère”. Tout le monde était très heureux et maintenant, on fait des pronostics sur le sexe du bébé même si Monsieur et moi, on le connaît déjà ahaha ! A faire des échographies de contrôle à outrance on est tenté de poser LA question et forcément j’ai pu obtenir une réponse en rusant un peu ! On ne l’annoncera qu’à la naissance ; nous voulons garder le secret entier ! Mais vous pouvez aussi faire vos pronostics !

Voilà le récit de mes aventures de début de grossesse. Je sais que c’est un article assez long mais j’ai beaucoup partagé avec vous sur Instagram (merci pour vos nombreux messages de soutien !) et je voulais vous expliquer vraiment mes aventures. La suite au prochain épisode !

← Article précédent

Mes indispensables du moment

Écrit par Alizée

Le journal de bord et les confessions d'une jeune maman qui aime écrire et partager son quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *