L’apprentissage de la propreté

Je vais aborder un sujet qui est parfois pris avec des pincettes car on entend de tout ! Je veux bien évidemment parler de l’apprentissage de la propreté. Comme tout le monde, j’en avais entendu parler. On ne peut malheureusement pas à y échapper : magazines de mamans, articles sur internet, émissions à la télévision, discussions entre mamans …. Je me disais il n’y a pas encore si longtemps : ” Ce n’est pas pour tout de suite, je ne vais pas y penser pour l’instant”. C’est dingue mais c’était un moment que je redoutais tout comme la diversification alimentaire. On vous met une telle pression avec les discours ” Bébé doit manger telle chose à 6 mois, il ne faut pas qu’il mange ceci ou en trop grande quantité”. Vous : ” Et si bébé refuse de manger tout ce que je lui donne ?”, ” Pourquoi n’aime-t-il pas cela ?”, Et si finalement c’est moi qui faisais mal ?”. Oui, quand on a un premier enfant, on est naïve, on écoute tout, on boit certaines paroles absurdes. On se met la pression parce qu’on nous la met tout simplement. Pour l’apprentissage de la propreté, j’ai constaté que c’était la même chose : “Est-ce que ton fils est propre ?”, “Il faudrait peut-être penser à lui enlever ses couches il a deux ans”, “Il doit aller au pot seul maintenant ” etc. Sans oublier ces mères qui vous mettent en boule : ” Ma fille a été propre à 9 mois” , ” Pour nous ça a été très rapide”. Et là tu as tout simplement envie de crier haut et fort : ” Je m’en fous ! Laissez-moi vivre moi et mon enfant !”. Non mais c’est vrai … aujourd’hui, les enfants doivent rentrer dans des boîtes. On doit tous faire la même chose à tel âge. De véritables robots ! Je vais donc vous raconter comment j’ai procédé. On a tous nos petites astuces alors je suis bien évidemment preneuse !

Pour l’apprentissage de la propreté, j’ai commencé à acheter un pot à Gabriel vers 18 mois et un réducteur de toilettes car il était intéressé. De plus, il commençait à enlever sa couche. Je lui ai expliqué à quoi cela servait. Il n’y a pas vraiment été au début. Il ne tenait pas en place ! Même avec un livre ! Cet été, les choses se sont accélérées un petit peu : il acceptait d’y aller et nous avons eu deux ou trois rares pipis mais nous étions déjà contents ! On m’avait conseillé de profiter de l’été pour lui enlever ses couches. C’est ce que j’ai fait mais petit monsieur n’était pas souvent décidé. On s’est dit que ça serait pour plus tard et que l’on n’allait pas l’embêter avec ça. Depuis ses deux ans (septembre dernier), il y va régulièrement : il demande le pot, il nous montre fièrement ce qu’il a fait (pas besoin de faire un dessin ^^). C’est devenue une habitude : au lever, avant et après les repas, avant la sieste, au coucher. Je lui laisse tout de même les couches la journée quand je sors et la nuit, bien évidemment. Je le laisse prendre son temps mais je crois que c’est en bonne voie ! Il a bien compris le principe. Cela ne sert donc à rien de les presser inutilement ; il faut avant tout qu’ils puissent contrôler leur sphincter et aussi qu’ils soient décidés !

Et vous, à quel âge votre loulou est devenu propre ? Quelle a été votre “technique” pour l’aider à devenir propre ? Laissez-moi un petit commentaire, je suis curieuse de savoir !

← Article précédent

Une belle surprise !

Écrit par Alizée

Le journal de bord et les confessions d'une jeune maman qui aime écrire et partager son quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *