Premières confessions de 2017

Bonjour tout le monde !

Non, je ne suis pas décédée écrasée par l’énorme sapin de la place Kléber de Strasbourg (encore un super road trip Alsace/Allemagne !) ni étouffée sous la quantité de cadeaux placés au pied du sapin cette année pour notre loulou ! 🙂 Je ne prends pas le temps d’écrire et je sais que vous êtes beaucoup à me le faire remarquer sur Facebook et Instagram ! Alors cette année, j’ai décidé de vous/me faire plaisir et d’essayer de prendre ma plume/mon clavier plus souvent même si j’ai l’impression que les semaines passent à une vitesse folle et que je n’ai le temps de RIEN ( je fais la mère débordée vous avez vu ?! :p) !

J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes, que vous vous êtes bien “goinfrés” (entre la bûche et la galette des rois, on en peut plus, on va l’avouer !) et surtout que vous avez bien démarré l’année. De mon côté, j’ai eu un gros coup de blues après les fêtes, avec la reprise. J’ai adoré cette période où je me suis retrouvée avec mon fils et mon mari mais aussi avec la famille. Et j’ai évidemment détesté lorsque tout s’est terminé … lorsqu’on a rangé le sapin, lorsque je me suis retrouvée seule face à mon bureau et à mes …. copies ! Pour ne rien vous cacher, j’ai vraiment eu des difficultés à travailler pendant ces vacances. Faut dire que le boulot, c’est pas vraiment le top ! Je suis un loin, très loin, de mes idéaux et de mes rêves de gamine de 12 ans. Etre prof’ en 2017, c’est un peu comme être wonderwoman. J’exagère … ou pas ! Entre les élèves (plus ou moins pénibles selon les mois, les semaines, jours et les heures), la hiérarchie, des réformes à la noisette qui creusent le fossé entre les rêves et la réalité, des aberrations mathématiques et mon poste qui est clairement menacé à la rentrée prochaine …. je craque un peu ! Je vais de déception en déception et j’en ai plus que marre des gens qui me disent h24 “Tu as toutes les vacances scolaires, tu bosses que 18h la semaine”, “C’est bien d’être prof’ tu es souvent avec tes enfants” blabla ! J’ai juste envie de dire : “prenez ma place et ensuite on verra”. Finalement, c’est pas si terrible quand on y pense, à vrai dire y’en a qui s’en font pas, qui relativisent un max’, qui prennent du recul quand un élève pète un plomb en plein cours ; chose que je n’arrive pas vraiment à faire actuellement ! Il y a tellement de choses qui m’agacent ! Alors voilà, ça me “trottait” dans l’esprit depuis quelques temps et puis finalement, j’ai décidé de me lancer : je vais écrire sur ma “vie” de prof’, un livre bien poignant, bien comme il faut pour qu’on arrête une bonne fois pour toute de “baver” des litres d’encre et de paroles sur les profs pour rien ! Je vais m’attirer quelques foudres mais tant pis ! C’est pour la bonne cause ! J’espère que vous continuerez à me lire car certains chapitres seront publiés ici 🙂

Alors vous me direz ” ton boulot clairement on s’en fiche, c’est ta vie de maman qui nous intéresse avant tout !”. Oui, sauf que mon boulot impacte sur ma vie privée et donc ma vie de maman. Dès le 1er janvier, j’ai fait le bilan : je suis heureuse, amoureuse de mon Monsieur (pas encore mariée et j’assume pleinement :)), ravie de notre vie avec notre petit bout de bientôt 16 mois (le plus cadeau qui soit dans une vie); clairement, on a tout pour être heureux. On profite, on ne se refuse pas grand chose (dans la limite du raisonnable voyez-vous), on est souvent parti dans de magnifiques endroits bref, c’est la vie que je voulais. Je suis ravie d’avoir rencontré une personne qui est sur la même longueur d’ondes que moi 🙂 <3 Et puis là, je me dis qu’il y a pourtant un “hic” dans tout ça : non, professionnellement, ça ne va pas, je ne suis pas épanouie et c’est bien dommage car j’ai travaillé longtemps pour ! Parfois, je regrette. Parfois, je dis à mon Monsieur que j’ai envie de tout plaquer pour le rejoindre et travailler avec lui 😀 Je suis barrée ! Non allez, j’arrête de rire et de vous “barber” avec mes “chagrins”. Je consulterai un psy’ plus tard si j’y pense (clin d’oeil à ma meilleure amie, mon docteur Freud par excellence qui comprendra ce que je veux dire :)).

Ecrire plus souvent, oui, mais aussi sur mon fils car finalement, vous ne savez pas beaucoup de choses ! Mais attention, de la VRAIE écriture ! J’en ai un peu marre de toutes ces mamans qui écrivent des blogs pour le fric, sans âme, qui écrivent pour dire d’écrire et d’attirer les sponsors. J’ai toujours misé sur le relationnel pour ma part. Je vais “sur le terrain” pour m’attirer les ondes positives. Je ne me “vends” pas avec une chaîne Youtube, des articles bourrés de fautes d’orthographe et une vie qui sent bien le plastique et le rouge à lèvres pas cher ! Je n’ai sincèrement rien à prouver mais j’aimerais juste être reconnue pour mon “univers”, celui que je construis avec Gabriel et petit Monsieur, mon écriture, mes nuages et mes rayures bleues, mes idées lumineuses (ou pas !). Allez, je vous confie un peu mon rêve actuel (on dirait une gamine !) : je rêve/ j’idéalise d’écrire des articles pour un grand magazine pour enfants. Si, si ! Le journalisme m’a toujours plu mais je ne me suis pas orientée dans cette branche car la pédagogie me faisait trop de l’oeil 🙂 Alors voilà maintenant, je vais davantage me confier, vous confier mon quotidien. Quelques textes seront consacrés à mon fils car j’espère qu’un jour, il lira ces articles (et s’il s’en fiche ?!). Je ne cherche pas à être une maman parfaite, je veux juste me prouver que ma plume n’est pas “rouillée” et que je peux toujours autant écrire sur des sujets qui me passionnent ; mon fils est plus que jamais mon inspiration 🙂

Alors c’est parti pour les changements 😉

Écrit par Alizée

Le journal de bord et les confessions d'une jeune maman qui aime écrire et partager son quotidien.

2 Comments

gravatar
BENARD

On pense fort à toi ma belle en ces temps si difficiles pour les profs, je te comprends et sais de quoi tu parles. Mon frère qui ne rêvait que de cela, n’était absolument pas heureux dans ce métier non plus!! Il a complètement changé de voie. Courage!! Virginie, Nolan et Guillaume

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *